mercredi 17 juin 2015

La Triomphante de Teresa Cremisi


Son vrai triomphe réside sans nul doute dans l'adaptabilité et non dans une forme de vindicte agressive que l'on pourrait à tort associer à toute forme de pouvoir. Dans ce roman d'inspiration autobiographique, Teresa Cremisi montre combien la diversité de ses origines familiales,  son enfance insouciante à Alexandrie dans les années 40 puis la découverte de l'Occident après la crise de Suez en 56 ont façonné en elle un matériau souple et multiple, nourri d'influences diverses qui lui a permis de s'adapter à des situations professionnelles inédites. Sans pavoiser et plutôt modestement, en reniant quelque part une nature qui aurait été naturellement plus fantasque ou plus entière (comprenant vite l'inefficacité d'une telle attitude), elle a finalement réussi un parcours  brillant allant de l'Italie à la France, de journaliste à patronne de maisons d'édition.  Elle a appris et parfois oublié plusieurs langues mais toujours le français a tenu une place à part, comme un ruban précieux, venu de l'enfance, témoin de l'attachement à une culture. Elle évoque bien sûr les lectures et les auteurs qui l'ont marquée et j'ai aimé sa façon de les présenter comme des jalons indispensables.
L'écriture est belle, équilibrée, le récit est fluide mais je dois reconnaître qu'il ne m'a pas intéressé de manière égale. J'ai davantage apprécié la narration de l'enfance et celle de la maturité qui m'ont paru plus sensibles et poétiques que celle de la vie active avec son côté "maîtrisé" (certes, je reconnais que c'est une qualité nécessaire dans le monde professionnel). 

Une impression en tout cas de sérénité et de pudeur, presque de douceur, de pugnacité discrète mais efficace, de richesse culturelle indéniable.

C'est la chronique de Delphine Olympe qui m'a donné envie de le lire.

4 commentaires:

  1. Je suis ravie que ce livre t'ait plu, et je partage pleinement tes mots de conclusion ! J'ai eu le même sentiment et c'est également ce que j'ai tout particulièrement apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de m'avoir donné envie de le lire (surtout que ce moment, je suis plutôt en panne d'inspiration pour trouver des idées de livres même si ma PAL déborde...)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passée sur mon blog, Theoma.

      Supprimer